Roches et Minéraux du Languedoc

Gorges d'Héric

   Dôme du Caroux / Gorges d'Héric

Accueil
Remonter

 

 

 

Les Gorges d'Héric découpent puissamment le massif du Caroux selon une orientation sensiblement N/S,
du Haut - Verdier jusqu'au hameau d'Héric.

Le site est particulièrement intéressant tant par sa richesse géologique avec ses affleurements de roches
métamorphiques: orthogneiss, gneiss fins, oeillés, migmatiques, leptynitiques, granitoïdes, pegmatites,
et lentilles ultra basiques! mais aussi pour le "bonheur" qu'il donne aux randonneurs, aux amateurs 
d'escalades ou de pique-niques, les pieds dans l'eau!!

entrée

Gorges d'Héric  entrée rive droite

 

A partir du parking, quelques trois cent mètres au Nord, le pont des soupirs jeté sur l'Héric, avec ses gros 
blocs de gneiss, est un point de départ pour les randonneurs en direction du plateau du Caroux
(précédemment visité), par un chemin très escarpé (dénivelé de 800m) mais somptueux!

Du pont des soupirs, une petite route étroite serpente au fond des Gorges pour nous amener, après un parcours de 5 km environ, aux villages d'Héric (511m), puis par le GR 7 à Douch (897m).
 

direction Sud

chemin d'Héric direction Nord

Il m'est impossible, dans le cadre de cette présentation, de vous détailler toutes les roches existantes, aussi 
j'ai choisi un échantillonnage parmi les plus caractéristiques, selon moi. Le circuit débute aux pont des soupirs et se termine au gouffre du cerisier!
(pour approfondir ce thème, je vous recommande de consulter les documents du BRGM. Voir également bibliographie en annexe.)

Du pont des soupirs au premier pont sur le ruisseau d'Héric sur environ 300m, on trouve :
- des gneiss oeillés issus de la transformation d'un granite calco alcalin à gros cristaux (métamorphisme) avec des gros yeux d'orthose légèrement aplatis, quartzo-feldspathiques.

 

autres  gneiss

gneiss oeillé  pont des soupirs

 

Les plus beaux spécimens sont visibles au fond du ruisseau d'Héric! par exemple:

et encore

 

- des pegmatites ou roches magmatiques silicatée à grands cristaux dus à un refroidissement très lent;
sources de nombreux minéraux (tourmaline, topaze, etc...).
Constituées de feldspaths alcalins, de quartz, de micas (biotite et muscovite), de tourmaline, de grenats,
d'apatite, parfois de béryl.
Les plus belles minéralisations s'observent dans le lit du ruisseau.
 

zoom

pegmatite et gneiss au fond du ruisseau

 

- gneiss leucocrate très clair, quartz/feldspath à grains millimétriques.

gneiss leucocrate fond du ruisseau rive gauche

 

- brèche silicifiée formée d'une matrice jaune très siliceuse, petits galets, fragments de roches anguleux.

détail

 

- gneiss leptynitique peu micacé à grains très fins, débit en pavés.

 

Du 1er pont sur l'Héric jusqu'au 2ème pont sur environ 600m, les gorges sont étroites avec des dénivelés 
importants.
Quel contraste entre le plateau du Caroux, domaine de l'air, de la lumière, des hauteurs où nous pensions
"dominer" la montagne! et ici, dans les gorges d'Héric, domaine de l'eau, de l'ombre, des profondeurs, où nous faisons "corps" avec elle!

On trouve principalement:
- des pegmatites en nombre et à tous niveaux.

suite

pegmatite dans gneiss  paroi Sud

 

voici quelques spécimens de pegmatites à tourmaline:

macro

pegmatite à tourmaline entre gneiss  rive gauche

 

- des orthogneiss et gneiss oeillés (la spécialité des Gorges d'Héric) dans le ruisseau et sur les parois.

orthogneiss

 

Venant du Sud par le chemin de plus en plus encaissé, 

nous longeons le ruisseau d'Héric au milieu d'un tapis de blocs de gneiss divers, 

puis le long d'une paroi de gneiss Nord avec ses cordes en "attente" de courageux grimpeurs!


Ce qui nous amène tranquillement par le chemin Nord,

chemin Nord  fond des Gorges d'Héric

vers des gneiss granitoïdes, des gneiss jaunâtres -L.tectonique-, sans structures planaires, débit en écailles ou en gros blocs. et des gneiss blancs au fond du ruisseau.

Nous sommes au deuxième pont!

En terminant ce parcours jusqu'au gouffre du cerisier (3ème pont), nous ne pouvons que nous répéter; les gorges d'Héric sont de plus en plus belles et sauvages comme nous l'illustrons ci dessous.

vue générale

 

Nous trouverons toujours des orthogneiss (oeillés, granitoïdes), des pegmatites, mais aussi quelques curiosités comme les gneiss migmatitiques (gneiss veinés à lits clairs et sombres), phase intermédiaire entre granite et gneiss, 

 

et comme les lentilles ultrabasiques dont la genèse est très discutée (origine profonde ou orthodérivée). Quoiqu'il en soit, elles ont fière allure!!

 

Il nous faut bien revenir maintenant à notre point de départ avec une vision différente sur le panorama.

 

La beauté sauvage de ce site protégé, aux reliefs de type Alpin, nous incitera, sans aucun doute, à prolonger cette expérience jusqu'au village d'Héric et y découvrir de nombreux autres "trésors"!

 

Pour conclure, si nous pensons en terme de géologie "globale", nous ne pouvons pas découvrir les massifs de l'Espinouse, du Caroux, les Gorges d'Héric, comme nous l'avons fait, sans tenir compte de toutes les évolutions tectoniques de la région.
Les Gorges d'Héric n'existaient pas au temps de la chaîne hercynienne (340-330 MA) et disparaîtront inexorablement dans quelques millions d'années!
Ce qui nous paraît immuable, n'est en fait que la perception d'un "instantané", dans une dynamique de transformation, d'évolution de la Terre.

La Terre naît, se développe et meurt, puis le cycle recommence en permanence. Les végétaux, les animaux, les hommes sont dépendants de ce phénomène.
Malheureusement, seul l'homme peut intervenir dans ce processus et perturber les rythmes naturels!
(disparition de cours d'eau, de sources, de mers intérieures, exploitations intensives et mal controlées des  gisements métalliques, des roches... pollution de l'environnement...etc..); la liste est bien longue!

Le monde minéral nous apparaît désespérément immobile et mort (un peu comme notre appréhension du monde étoilé) alors qu'il évolue à son propre rythme en étant bien vivant.
Admirer sa beauté, essayer de le comprendre pour pouvoir agir dans le cadre de la sauvegarde de la Nature.
Modestement, j'espère que ces quelques échappées dans les sites décrits ici, contribueront à nous réaliser dans ce type d'actions!

 

En annexe, une bibliographie nous aidera à nous y préparer!

 

Bon voyage et merci pour votre patience

 

A suivre....sur un autre thème!

 

 


 

 

Accueil | Remonter